" Le corps est fait de chair et de sang, de muscles et d'os. Il est fait aussi de pensées et de mots. (...) Il garde en lui tout le poids, lourdeur ou légèreté, de nos émotions. Le corps porte notre histoire." C. Potel

Notre posture, nos mimiques, notre façon de se mouvoir et d'entrer en relation avec l'autre, révèlent nos émotions, nos sentiments et nos pensées.

Notre langage aussi : "en avoir plein le dos, faire bonne figure, se faire du mauvais sang, être à fleur de peau, avoir la boule au ventre, rougir jusqu'aux oreilles, être tête en l'air... "

 

Ce lien entre corps et psychisme, peut avoir du mal à se créer ou être mis à mal au cours de la vie (maladie, évènements de vie, traumatisme...).

 

C'est donc ce lien, que la psychomotricité aide à mettre en place ou à restaurer. 

Ainsi, elle aide à se sentir mieux dans son corps, dans sa relation à autrui et dans son environnement.

QU'EST-CE QUE LA PSYCHOMOTRICITE ?

La psychomotricité est une profession paramédicale, reconnue par un diplôme d'état

 

Le terme psychomotricité rend compte du lien permanent entre  corps et psychisme. Ainsi, c'est une approche qui considère la personne dans sa globalité, puisqu'elle prend en compte le corps dans ses fonctions motrices, psychiques, intellectuelles, relationnelles et affectives. Le psychomotricien permet de créer ou recréer un équilibre psychomoteur en harmonisant ces différentes fonctions.

 

Ainsi, la personne apprend ou réapprend à connaître son corps, à en prendre conscience, afin de mieux le maîtriser, de s'adapter à son environnement, et d'en faire un outil d'expression et de communication.

 

Le psychomotricien agit à tout âge de la vie, pour des actions de dépistage et de prévention, de stimulation précoce, de rééducation et de thérapie psychomotrice.

 

Son domaine d'intervention est défini par le Décret de compétences (N°88-659 du 06 mai 1988) ci-dessous :

 

"Les personnes titulaires du diplôme d'état de psychomotricien sont habilitées à accomplir, sur prescription médicale et après examen neuropsychologique du patient par le médecin, les actes professionnels suivants :

 

  • Bilan psychomoteur.

     

  • Education précoce et stimulations psychomotrices.

     

  • Rééducation des troubles de développement psychomoteur ou des désordres psychomoteurs suivants au moyen de techniques de relaxation dynamique, d'éducation gestuelle, d'expression corporelle ou plastique et par des activités rythmiques, de jeu, d'équilibration et de coordination :

     

    - Retards du développement psychomoteur,

    - Troubles de la maturation et de la régulation tonique,

    - Troubles du schéma corporel,

    - Troubles de la latéralité,

    - Troubles de l’organisation dans le temps et dans l'espace,

    - Dysharmonies psychomotrices,

    - Troubles tonico-émotionnels,

    - Maladresses motrices et gestuelles, dyspraxies,

    - Débilité motrice,

    - Inhibition psychomotrice,

    - Instabilité psychomotrice,

    - Troubles de la graphomotricité à l’exclusion de la rééducation du langage écrit.

 

  • Contribution par des techniques d'approche corporelle, au traitement des déficiences intellectuelles, des troubles caractériels ou de la personnalité, des troubles des régulations émotionnelles et relationnelles et des troubles de la représentation du corps d'origine psychique ou physique."

 

 

LE SUIVI EN PSYCHOMOTRICITE

Le suivi s'effectue en plusieurs temps :

 

- Le bilan psychomoteur : Le psychomotricien réalise d'abord une évaluation.  Celle-ci permet de rendre compte des capacités et difficultés de la personne à un instant précis. Grâce à son observation et à ses outils spécifiques (tests cotés, échelles de développement...), le psychomotricien va donc pouvoir déterminer la pertinence d'une prise en charge et en définir les différents axes.

 

Le bilan s'effectue sur plusieurs séances (généralement 3) :

  • un premier temps de rencontre avec le patient (et sa famille si besoin), pour discuter de ce qui l'amène ici et de ses attentes face à une éventuelle prise en charge

  • un temps pour la passation du bilan

  • une dernière séance afin de restituer le bilan et d'établir le projet thérapeutique

 

 

- La mise en place du projet thérapeutique : Grâce au bilan psychomoteur et au recueil des besoins et attentes de la personne, le psychomotricien va établir un projet personnalisé. Ainsi, il va déterminer le rythme et la durée des séances et ses objectifs thérapeutiques.

Lors des séances, le psychomotricien peut utiliser diverses médiations : le jeu, l'expression corporelle, les activités motrices, manuelles et artistiques, la relaxation...

 

- La réévaluation du projet : Le projet mis en place n'est pas figé et peut évoluer tout au long du suivi. Une réévaluation permettra ainsi de réadapter la prise en charge, ou d'y mettre fin si elle n'est plus nécessaire.